cours de chant
Emmanuelle Duvillard
Formation

Emmanuelle Duvillard fait ses études au CNR de Lyon en piano classique et solfège. Elle se produit à l’âge de 15 ans avec un trio polyphonique traditionnel, le trio Veliem qui les mène notamment en Hongrie. Puis, dans une envie de liberté et d’improvisation, elle poursuit sa formation au CNR de Lyon en Jazz vocal avec Jérôme Duvivier puis au Conservatoire Royal de Bruxelles en Jazz vocal dans la classe de David Linx où elle obtient son master 2 avec distinction. Parallèlement elle suit des cours de direction d’orchestre avec Yves Seegers au Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle a la chance de suivre des workshops avec des artistes jazz reconnus mondialement comme Norma Winstone, Peter Erskine, Maria Pia de Vito, Fred Hersch. Son éclectisme l’a aussi fait suivre des stages de chants bulgares pendant 5 ans, des cours de chant classique d’Inde du Nord (Dhrupad), de musique ancienne avec Marcel Peres et des ateliers d’improvisation libre.

Production

Elle crée en 2015 le quintet Azalaïs né de son travail sur la réinterprétation du répertoire médiéval. Elle est à la fois arrangeuse, compositrice et interprète (chant) pour cet ensemble qui fait coexister guitare (Peter Hertmans, professeur du Conservatoire Royal de Bruxelles), saxophone (Viktor Perdieus),  percussion (Adriaan Vervoort), violoncelle (Louis Genoud) et voix. L’ensemble va sortir son premier CD en décembre 2016. https://www.facebook.com/Azalaïs-972514539523480/
En 2010, elle co-crée le duo Echoes of a band avec le pianiste parisien Guillaume Ménard, qui les a entre autre mené sur la scène du festival Jazz à Vienne. http://echoesofaband.com/
Elle intègre en 2009 l’ensemble polyphonique Le Remède De Fortune créé en l’honneur de Guillaume de Machaut qui explore le répertoire polyphonique médiéval et interprète aussi ses propres créations. https://leremededefortune.wordpress.com/. L’ensemble a sorti en mai 2016 son premier CD sur l’œuvre originale de Frank Hartmann « la missa quasi corsa » dédié à Sainte Thérèse de Lisieux.
Elle participe en 2008 à la création du quintet de jazz polyphonique Sparkling Voices. Cet ensemble se produit régulièrement sur les scènes françaises, à Jazz à Vienne ou encore récemment au Festival des Choralies et dans les arènes d’Alès pour le festival des Fous Chantants. http://www.sparklingvoices.fr/ 
Elle a récemment co-créé le quartet polyphonique d’exploration vocale La raison folle. Résolument inclassable, cet ensemble permet à ces 4 chanteurs de malaxer, d’étirer, découper, vaporiser… l’immensité de notre palette vocale. https://soundcloud.com/laraisonfolle
Elle crée l’ensemble vocal polyphonique Voca Mundi avec Marc Flandre qu’elle dirigera pendant 3 ans. Cet ensemble a récemment gagné le prix Renaissance et le prix du public du Florilège Vocal international de Tours. http://vocamundi.fr/ L’ensemble va sortir son deuxième CD en décembre 2016.
Elle dirige aussi l’ensemble de jazz vocal lyonnais Jazzpirine. http://jazzpirine.effervesc.free.fr/
Elle se produit régulièrement avec ces ensembles en France en Belgique mais aussi en  Chine et à Taïwan.

Enseignement

Parallèlement à son activité artistique, Emmanuelle a à cœur la transmission musicale. Elle est professeur particulier de piano et de chant en Belgique depuis 5ans. Elle intègre en 2015 l’équipe pédagogique des écoles néerlandophones de musiques actuelles de Diest et Lummen en Belgique. Elle a aussi été intervenante en milieu scolaire à l’école néerlandophone Brede School à Bruxelles où elle a constitué un chœur de 25 enfants. Elle a déménagé dans sa région d’origine durant l’été 2016 et rejoint avec plaisir l’équipe pédagogique du Centre de la Voix.