clement-brun-chef-de-choeur-de-l-ensemble-vocal-le-doux-silence-photo-fournie-par-clement-

Clément BRUN

Chef de chœur​ / Pianiste accompagnateur

Clément Brun débute l’apprentissage de la musique par le chant choral, le piano et le solfège au Conservatoire Départemental de Rive-de-Gier. En 2006, il intègre la Maîtrise du Conseil Général de la Loire à Montbrison où il approfondit ses connaissances en chant choral, technique vocale, culture musicale mais aussi en danse, en théâtre et en direction de chœur, aux côtés de Jacques Berthelon et de Jean-Baptiste Bertrand. A la fin de son parcours maîtrisien, Clément décide de se spécialiser dans la direction de chœur. C’est pourquoi il intègre l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Villeurbanne (ENMDV) dans les classes de chant classique (Catherine Maerten / Virginie Pochon) et de direction de chœur (Leslie Peeters). En 2017, il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) en direction de chœur à l’unanimité. Dans le même temps, il suit et valide une Licence de Musicologie à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Aujourd’hui, le jeune chef de chœur étudie sa discipline auprès de Lionel Sow au sein du Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon (CNSMDL).


A la fois chanteur et comédien, Clément Brun essaye toujours d’enrichir sa pratique avec d’autres expériences artistiques. Egalement danseur classique depuis de nombreuses années, sa direction reflète l’exigence artistique et la sensibilité liées à cet art. Des qualités qui ont déjà été récompensé à plusieurs reprises tant au niveau national qu’international. En 2016, avec l’ensemble vocal Voca Mundi, il remporte le meilleur prix catégorie ensemble vocal, le prix du Public, ainsi que le premier prix du concours Renaissance. En 2017, il remporte également le premier prix du tremplin pour jeunes chefs de chœur organisé par la Philharmonie de Paris !


Aujourd’hui à la tête de plusieurs chœurs, il s’investit notamment dans son tout nouvel ensemble : Le Doux Silence. Toujours dans cette recherche d’exigence et de sensibilité, il travaille notamment avec de jeunes compositeurs, abordant avec un réel enthousiasme le travail de création. Il s’amuse également à effacer autant que possible les frontières entre les arts, collaborant ainsi avec des danseurs ou des comédiens…réinventant sans cesse le format du concert traditionnel.